Great War Commander

1562 : the Beginning of a Tragedy

1562 : the Beginning of a Tragedy
Cliquez sur l'image pour zoomer

Prix : 78.00 € 69.00 €promotion

Editeur : Serious Historical Games

Référence : SHG-DRE

Format : boite

Periode : Renaissance & Sengoku-Jidai

Langue:

Rupture de stock temporaire


Plus d'infos

1562 : The Beginning of a Tragedy est un jeu grand-tactique qui permet de simuler trois batailles de l'époque :

  • DREUX, 19 décembre 1562 : la toute première bataille importante.
  • VERGT (VER à l'époque), 9 octobre 1562 : remportée par le très célèbre général catholique Blaise de Montluc.
  • LE BESSAT, 31 octobre 1562 ; un scénario d'introduction avec peu de pions, idéal pour découvrir les règles.

1562 : The Beginning of a Tragedy est le volume III de la série Par le Feu, le Fer et la Foi qui permet de simuler les guerres de religion qui se sont déroulées en France de 1562 à 1598. Cette guerre civile oppose, dans la première phase du conflit, les Protestants - autrement appelés Huguenots - aux Catholiques, puis les Royalistes aux Ligueurs après l'accession au trône d'Henri IV, en 1589. L'art de la guerre durant cette période de la Renaissance est en pleine mutation. Les grands propriétaires féodaux, imprégnés de morale, combattent aux côtés de mercenaires mus par la seule cupidité. La diversité des armes utilisées offre de grandes possibilités tactiques, basées sur l'impact et le feu. Gendarmes, cuirassiers, reîtres, arquebusiers, lansquenets et mercenaires suisses s'affrontent dans une lutte sans merci.

1562 : The Beginning of a Tragedy utilise un système de jeu classique  " Je joue, tu joues ", de complexité moyenne, incluant - lors de la phase du joueur actif - une séquence de réaction du joueur passif (avec tir, contre-charge ou recul tactique). Les cartes comportent des zones de 300 à 500 mètres de côté. Un code couleur permet de déterminer facilement les coûts de mouvement et la ligne de vue. L'échelle du jeu est d'une unité pour 100 à 500 soldats ou un à deux canons. Un tour de jeu représente une durée de 20 à 30 minutes. Un corps représente soit une avant-garde, soit une arrière-garde, soit le corps principal appelé à combattre.

Les combats permettent de simuler les charges "en haie", les chocs impitoyables entre piquiers et les tirs d'artillerie. Ils mettent en valeur, par un système de soutien, la combinaison du fer -choc- et du feu -tir-. Les règles optionnelles - caracoles, ordres, enfants perdus, pillages - ajoutent encore plus de réalisme aux batailles de l'époque. Les règles et les trois batailles proposées s'appuient sur une bibliographie approfondie et des recherches effectuées dans des ouvrages écrits par des auteurs contemporains, notamment François de la Noue pour les protestants et Blaise de Montluc pour les catholiques, ainsi que sur des plans topographiques précis de chaque champ de bataille encore accessible...

Êtes-vous prêt à enfiler les bottes d'Henri de Guise ou du Prince de Condé et à combattre vos ennemis ?